Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Dans la solitude des champs de coton

 

 

 

Ai relu "Dans la solitude des champs de coton" de Koltès ... un peu tard, je comprends la beauté du métier d'acteur ... j'aimerais lire, lire tout cela, à haute voix, face à un public ... partager le littéraire dans son expression la plus pure avec le plus grand nombre ... et je me vois, solitaire, sur une scène, à exposer cette voix lente et chantante qui est la mienne, indestructible semble-t-il, pareille à la Joie d'un ressassement éternel qui ne connaît ni douleur ni renom ni abnégation ... pareille à un Phénix qui se régénère, altière, dans l'infini uni-vers ... voix de la poésie survivante, un charme d'outre-tombe.

-

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Janou 13/07/2013 14:23

je ne sais pas si j'oserais ainsi lire en public mais j'adore le faire pour moi même de temps à autres ! quand les enfants de mes amis étaient jeunes et qu'on partaient en week-end tous ensemble il
arrivait que je leur lise les histoires de Pierre Belmare, ils adoraient ! lol
gros bisous.

Aline Tilleul 20/09/2013 07:06



Ah ! comme je t'imagine, chère Janou, autour d'enfants, les bouches enrobées de tartines au chocolat, de fruits et de pancakes, à lire de ta bonne voix les récits qu'ils aimaient, leur montrant
toutes les belles choses qui sortent de tes doigts ...  Comme si j'y étais !  Gros bisouX