Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

De l'écologie politique à l'écologie érotique

 

 

 

Littérature et écologie : c'est dans l'air des temps.

D'ailleurs, je viens d'être invitée à un événement autour des livres "verts".  Why not ?

 

 

L'écologie érotique ?  A  venir ...

Patience, patience  ...  Le Temps de la littérature est l'éternité, et l'éternité est vraiment très longue.

Il faudrait rendre ce concept un peu plus "sexy" ...  me dit-on.

 

 

Sexy, comment ?

Le livre ne l'est-il pas déjà un peu trop ?

Scènes fatales sous les grands arbres fantasmés, sodomie et fellations, n'est-ce un peu trop, même,

et cela n'occulte-t-il pas le caractère résolument écologique de l'écrit dont le récit met à jour les problématiques fondamentales du vivre-ensemble, genre, caste, nationalité ...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Belbe 17/08/2011 16:20


me voici !
merci FB
je me suis abonné à la newsletter