Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Ennui

 

 

 

 

Cela a toujours commencé ainsi, l'Ennui, autour de moi, et en moi.  Et aussi ces voix, en moi, hors de moi, ces visages, tous ces gens que j'ai rencontrés.  Je n'ai oublié personne, les moindres inflexions de voix, les moindres paroles, les regards, les hésitations ... tout est en moi, masse informe d'attentes, d'espoirs, de désirs inassouvis.  Il n'y a que la cruauté que j'essaie de rappeler à moi, car celle-là, je ne l'ai pas reconnue tout de suite, je ne l'ai pas vue, je crois que je n'ai pas voulu la voir. 

Il semblerait que la femme que j'étais alors, excusât jusqu'à ses détracteurs, à condition qu'ils soient intelligents. Ce trop d'intelligence que j'en avais les absout d'office ou s'en vient à les dissoudre, y compris ceux qu'il nous faudrait abattre pour retrouver une certaine liberté ou une certaine folie. Cette pensée singulière m'émeut au plus profond, comme si mieux valait un ennemi intelligent qu'un allié stupide, ou simplement affectueux.


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article