Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

ILS

 

 

Ils ont les visages durs des gens qui comptent.

Ils ont vécu – et les autres sont fous, ont des noms étrangers, des noms neufs, sans lignée   ...

Les «autres», souvent, sont de pauvres femmes sans pénis; vous ne les connaissez pas.

 

Ils ont la peau tannée de ceux qui vivent aux soleils, les gestes larges de ceux qui embrassent les ciels.  

Ils s’élèvent, des mains, hautains,

leurs voix, rauques, juste calibrées pour séduire, agiles, les foules versatiles ...

 

Les bobos bohêmes, et leur cortège de pieux mensonges banalisés ... 

Banderoles vertes en tête des cortèges aux pieds  nus.

L’éthique.  Spinoza, Rawls … 

Les bobos ont des lettres, leurs lettres de noblesse,

gravées dans ce que vous aussi vous nommez «culture», faute de mieux, faute de savoir.

Ils vous les jettent à la figure, comme une poudre d’or, pour vous en écarter, mais pour masquer quoi ???  Derrière les visages, ce masque terrible de la mort … d’yeux exorbités d’avoir tant veillé, d’avoir choisi la Mort, entre toutes les femmes.

 

Les écologistes, eux aussi ont leurs femmes, épouses ou concubines, élues à leurs trousses aux organes des partis.  Les plus laides.  Et ca s’appelle «la parité».

Les anciennes femmes au foyer parées, dans les coulisses de leurs dieux de pacotille,  vont lutter becs et ongles contre toute puissance féminine qui émerge.  Médée en jupes vertes, moins la beauté.

La belle parité écologiste, vous approuvez ? 

Forcément, Aline Tilleul vous ne savez pas qui c'est ...

Aline Tilleul : quel drôle de nom, d'ailleurs, est-ce une femme?  est-ce un arbre ?

 

Femmes …

Qui vénèrent ceux qui parlent au nom des malheureux sans voix …. 

exploitent la chair tendre des immigrées qui quelquefois y croient.  Errare humanum est.

De « belles » surprises quelquefois, l’une ou l’autre se retrouve députée européenne, par le plus grand des hasards, ou presque.  Il n’y a pas de hasard chez les prédateurs qui vous bouffent.

La plus nulle aux cheveux noirs, une beurette de passage, au prénom bien de là-bas, Justice !   …

Ca fait vraiment bien pour la mixité sociale, et surtout qu’elle apprenne ce que chacune d’en bas savait déjà …  Il est bon qu’au moins une échappe à son « destin ».  Merci, l’écologie …

Figurante, j’arrive dans l’hémicycle, et je n’y comprends rien.  L’on me regarde, je suis jeune et fraîche ... je ne lèguerai pas mon souvenir à leur mémoire.

   

 

Et cela vaut aussi pour les foules qui lèguent leur absence de voix aux urnes truquées, trahissent leur propre chair baffouée, leur voix absente indéfiniment violée.

 

Les foules attendent-elles leur séducteur, le satan qui avec son regard froid les mène aux forges bûlantes des enfers.  Hosannah !

 

 

Femmes, invitez-le à vos sabbats, tel un libérateur !

Enfournez-vous dans ses enfers,

Nouveau site, nouveaux livres, l’Ecologiste …

vous nargue avec son féminisme, nouvel esclavagisme insolite.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article