Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

J'observe avec dédain

 

 

Moi qui ai tant à dire sur cette question, j'observe avec dédain la récupération politique de la crise de l'emploi.

 

 

Certains, qui ne feront jamais avancer cette question,

comme ils l'ont déjà prouvé par le passé,

s'avancent sur la scène.

Ils manifestent, banderoles vertes en tête,

et pensent qu'une fois de plus ils parleront à la place des concernés.

Le travail, cela se partage, disent-ils.  Concrètement, là où ils peuvent ils le partagent entre soi. 

Et personne ne s'étonne de la politique des "familles".  Là où il y a un Elu, la fille, le fils, la concubine, la soeur voire le beau-fils, ne sont jamais très loin, étrange conception de la démocratie.

 

 

Ils ont un DISCOURS,

qui va à l'encontre de la manière dont ils ont vécu, dont ils vivent aujourd'hui.



J'en connais certains personnellement,

et je les dénonce.

Je les dénonce comme exemples des compromis qui deviennent les pires compromissions.

 

 

Je dénonce ceux qui après avoir osé humilier ceux qu'ils considéraient comme des vaincus,

parce qu'ils se prennent pour des élites ---

des élites qui fonctionnent à coup de fric et de cul,

veulent se placer en intelligentsia capable d'expliquer et de comprendre.


Inutile de préciser une fois de plus qu'ils n'ont rien compris, que par conséquent, ils n'expliqueront rien,

et à personne, sinon à eux-mêmes, dans la chaleur de l'alcôve,

une douillette alcôve élaborée sur l'argent public,

alors que d'autres ont faim, et soif, et faim et soif aussi de biens immatériels et de culture,

qu'ils se réservent en famille, en clans, en toute compromission et impunité.

La Justice sert les Familles, et punit les exclus, ceux du moins à qui ils voudraient faire croire qu'ils sont tels,

alors que le coeur du monde palpite dans nos yeux.

Ils n'ont rien compris, mais voient une opportunité nouvelle de détourner les mouvements issus de la base : une base est là, qui crie, un potentiel électorat ...

Banderoles vertes, sourires carnassiers, pas de quartier ni pitié --

 


Il est temps de le clamer haut et fort :

L'élite, c'est nous,

et nous avons investi, avec pour arme cette voix, ce qu'ils ont nommé l'"espace public".

 

 

 

Citoyens, et citoyennes du monde,

entendez ces vraies voix qui s'élèvent,

dans de vrais corps,

quoique malmenés,

quasiment invisibles selon leurs critères de visibilité,

les voix de ceux et celles qui ont pris de la voix parce qu'ils ont été brûlés au feu de l'intégrité.

Et rendent visible l'invisible des voix ...

 

 

 

Oubliez et dépassez les fausses idoles,

ne manifestez plus dans leur partis,

sortez des rangs,

car pour eux vous ne représentez que le troupeau qui perpétuera leur légitimité.

Eux les vampires qui vivent de votre sang qui s'écoule dans le chant du monde.

 


Les élus, de nos jours, n'ont pas plus de légitimité que vous ou moi.

 

 

 

Pas un de ceux qui voudraient continuer à mener la danse n'est en droit de le faire.

Ils sont vieux, laids, usés !

Menteurs, et pervers.

Leurs "élites" mentent, ils ont toujours menti.

Il est temps qu'une nouvelle génération se lève et parle !!!

 

 

Place AUX JEUNES,

et à ceux dont le coeur n'a jamais failli !

 

 

----

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marysia 22/10/2010 00:04


Une belle observation. Bonne soirée. A bientôt. Bises


Aline Tilleul 22/10/2010 10:36



 


Nous ne sommes pas seuls, apparemment ...


 


Biz