Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Littérature belge : offre d'emploi d'écrivain et d'animateur d'atelier numérique

 

 

 

 

 

La littérature belge, toujours à l'avance, recherche pour son répertoire des auteurs mineurs, pour des livres invendus, non lus, et aussi pour animer le débat autour du numérique, une bonne décennie après son avènement, un écrivain débutant, chômeur de longue durée, ou même pas car certains n'ont pas besoin des allocations.  La culture, ce n'est pas pour les pauvres.  Juste timing.

  

 

Nous recherchons une jeune femme, oisive de préférence et n'ayant rien de mieux à faire que passer son temps dans les causeries littéraires clairsemées.  Bla ... bla ... bla ...  En effet, l'édition belge se vide de son sang, et nous n'avons pas assez de public.  Le belge n'écrit pas, ne lit plus, pas assez, ou pas assez bien ... les dinosaures de la littérature belge ne sont plus, il faut renouveler.  Grande gueule avec parfait minois.  Petite bourgeoise insipide, le coeur en bandoulière, et ... française. 

 

 

L'objectif est de faire parler de nous, sans vision, littérature belge, dans les causeries des ménagères qui attendent leur mari, tout en briquant casseroles et ustensiles divers, en reluquant l'un ou l'autre critique obèse habillé pour l'occasion ...  Animer des ateliers d'écriture, à 10 euros, et trouver l'un ou l'autre bon mot ... avec un air très pénétré, d'avoir inventé l'eau chaude ou au moins la poudre ...  toujours bon, l'exercice de style ... Que dire de plus ? pour les ateliers numériques, de préférence quelqu'un qui n'y connaît rien, ou pas grand chose, et manie le copyright comme une épée.  Le copyright de la non-création sur ce que l'on est venu glaner ici et là, sur le web, car sans substance.  Le numérique à l'usage de l'édition, de la télévision, de l'anti-innovation, et des bibliothèques rétrogrades.

 

 

Bref, la littérature et l'édition belge recherchent des non-écrivains pour étoffer les rangs de l'establishment littéraire, déjà bien touffu au niveau journalistique et critiques.  Pas d'esprit frondeur ni de mimique. Bonne cuisinière et bien habillée ...  ça suffira bien pour nous concocter quelques blogs forcément posthumes. 

 

 

     

Heureusement que cela n'intéresse personne, mais la critique et l'édition belges c'est comme le reste, en moins corrompu peut-être : l'éditeur est à la base un écrivaillon qui s'autoédite.  Alors les écrivains en Belgique ?  En Belgique, les écrivains écrivent, ou  n'écrivent pas, se contentant d'observer ce joli monde qui non content de son ennui lui assène la publication ... à compte d'auteurs ???  Rions un peu, oui c'est très drôle.

 

Toute ressemblance est fortuite, car pléthore les postulant(e)s. 

 

 

Si talent s'abstenir.

 

 

Et si vous vous reconnaissez dans ce portrait prospectif, faites circuler ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

amour de cuisine 13/11/2013 10:23

hihihiihih, mais c'est mechant, hahahahha, je rigole, bisous

Aline Tilleul 13/11/2013 11:43



 


 


C'est du grotesque, de la dérision, pas vraiment méchant ... 


Vous reconnaissez quelqu'un ?  Ha ! ha ! ha !   @