Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Masques



le masque comme signifiant social.

 

 

 

Elle peint des masques, sans doute depuis toujours. Mais là, ils s'imposent dans l'espace, masques géants couvrant les murs, saisissant l'oeil. Les murs réels, 2 mètres sur 2, les murs imaginaires. Traquant la lumière, talonnant les ténèbres.

 

 

 

D'où viennent-ils ? D'une culture qu'elle a à peine connue, venant d'ailleurs, fillette de 8 ans.

 

Depuis des millénaires, dans toutes les civilisations, les masques effraient, nous parlent une langue étrangère, la langue des étrangers.

 

Ils font signe. Sont les signes d'un invisible dont ils sont la manifestation tangible, rendant visible cet invisible qui fait signe, d'un lointain connu reconnu.

 

 

 

 

 

Elle avait oublié, retrouvant une photo ancienne, qu'elle en peignait déjà durant ses études, jeune étudiante.  Les masques étaient là, accrochés aux murs ...

 

 

 

Que peignait-elle ainsi, femme noire perdue dans la foule ? Car sa peau sans masque est noire.

 

Elle-même ?  Sa propre absence. Qui est-elle sous son regard et ce sourire si doux, sous le Beau Masque, cette femme étrangère multiple ?

 


Ses masques peints, sortis d'elle-même, hiératiques et parfaits, sont l'évidence de l'art. Un art immémorial.  Il n'y a ni doute ni question. 

 

Le silence de ses masques, murmure de la voix des siècles, parcouru par le souffle inépuisable des ancêtres, est plus parlant que toute voix, sort d'un rêve éternel qui appartient à l'humanité.

 

 

 

 

 

L'Art.

 

L'art sans artifice, sous le masque.

 

L'absence d'art, nous regarde et transforme notre invisibilité en matière cosmique, en reconnaissance iniverselle.

 

 

 

Le masque donne à voir les visages cachés, parle les lèvres effacées, les pensées qui se sont tues ... et bien au-delà.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marie mathieu 11/11/2013 20:45

Bonsoir Aline, les masques.... les masques me font peur, surtout ceux de Venise! bizarre non? bonne soirée bisous MTH

Aline Tilleul 11/11/2013 21:19



Moi aussi ...  Belle soirée, Marie ... merci de ta visite, je n'ai pas encore eu le temps de voir ton blog aujourd'hui.  J'y vais ...