Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Mystères

 

 

 

 

Finalement, rien de cette histoire n’avait encore été écrit.  C’était écrit dans la douleur de l’univers, là où le monde se déchire et se fend en deux parts à jamais irréconciliables, la mer et la terre qui se cherchent sur les rochers sans se trouver, amantes étrangères, antagonistes.

Le nom de cette femme était incertain, et on ne comprenait pas très bien pourquoi elle était sortie de son rêve sur la place pubique, à crier.   Certaines paroles se perdaient d’ailleurs dans le vent, aussi légères que les ailes des papillons, et aussi absurdes que leur cri.

 

Etait-ce une folle ?  Aléatoire, incertaine, sa vie ? 

le vide si pur l’avait pourtant rendue d’une solidité effrayante.  Visible par-delà toute présence, au-delà de l'absence.  Elle était.

 


Mais qui avait voulu la tuer ?  et comment était-elle morte, sans prières ni sépulture ?

et quand ?

Les mots s’étranglent.    Cette femme, son amant l’avait tuée …

avec cette légéreté écologique peut-être héritée de Mai '68 qui était sa marque.

 

Et mon Dieu, pourquoi ???

 

Quelquefois le tragique de la vie

Nous emporte de l’autre côté …

L'absurde absolu ne se pose pas de question, l'important est de ne jamais y répondre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

o-vertiges-de-lara 16/09/2011 00:41


J'apprécie beaucoup votre monde...
Ce texte m'émeut beaucoup...
C'est mon préféré...
Plein de symboles pour moi...
Merci....
Lara


Aline Tilleul 16/09/2011 09:34



 


Chère Lara,


Merci pour ce commentaire - où pointe comme une petite confirmation de ce que j'ai toujours pensé.  Il y a dans Aline Tilleul et son texte porté au public quelquechose qui concerne nous, les
femmes, dans leur solitude même ... ou je ne sais quoi ...


Vous êtes poète, vous comprenez ...


http://www.thebookedition.com/la-fille-qui-n-aimait-pas-ses-seins-aline-tilleul-p-22924.html


Merci !



Rudy 15/09/2011 11:55


L'absurde absolu ne se pose jamais de question....c'est nous qui nous posons parfois trop de questions sur ce qui peut être complètement absurde...mais l'absurde pour l'un, l'est-il pour l'autre ?
Notre vision doit être bien différente...Enjoy


Aline Tilleul 16/09/2011 09:28



 


Exactly so -


Enjoy de même.