Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Non, rien, finalement ...

 

 

 

Non, rien finalement ...

Bien des pensées traînent, mais à relire tout ça est si nul, si éculé, si tragiquement banal ...

Si dérisoire et vain, surtout ...

Mieux vaut se taire, finalement ...

 

 

"Rien", étymlogyquement rem, c'est encore la Chose,

et en pychanalyse, ce "rien" en dit long ...

 

 

En revanche, prise de conscience de la fatuité d'écrire ...

 

 

Ecrire, serait-ce creuser indéfinement la fatuité du néant ?

 

 

Et dans ce cas, l'Art, comme ils disent, sauve-t-il ?

 

 

Qu'est-ce qui sauve, et de quoi, de soi-même ...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miche 27/08/2011 04:35


Bonjour
Je découvre ton blog... o)))
Ne plus se poser de question... ou encore se poser des questions sans se prendre la tête.

"l'homme est l'avenir des connes" Oui, les hommes savent si bien dire aux femmes ce qu'elles devraient faire...

AMicalement


Aline Tilleul 04/09/2011 17:52



 


Merci de ta visite.


 


A tout bientôt,


 


 


Aline



Aline Tilleul 25/08/2011 14:37


Ou alors ... l'art sauve de ce qui est ... ultime méprise.


Belbe 25/08/2011 11:21


les mots .. sauvent ...


Aline Tilleul 25/08/2011 14:31



 


Certes, mais de quoi ?


questionnement innommable ...