Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Vengeance féminine





Je ne résiste pas à poster ce récit qu'un ami m'a envoyé ce matin -
Je n'ai pas très bien compris s'il s'agit d'une expérience vécue ou d'une fiction.
Toujours est-il qu'on y parle de revanche féminine : ça vaut bien la peine de se délecter, pour une fois ?

 

Par souci de vérité, force m'est de constater que cette personne est l'un des administrateurs les plus en vue en matière de Technologies de l'Information et de la Communication au sein d'une grosse administration européenne ... Pour la petite histoire, j'avais appris de lui qu'il engageait de préférence les petites stagiaires venues de l'Est que l'entrée des 10 en 2004 avait massées aux portillons de l'Europe bureaucratique, attirées par les salaires mirobolants  ...  D'après lui, éduquées par le post-communisme, elles lui proposaient toutes de passer au Sofitel du coin ... 

 

Pour ma part, découvrant ce milieu dont je n'imaginais pas le stupre, je retiens qu'il m'avait prédit une brillante carrière, ce que croyaient aussi mes collègues proches et lointains ...

 

Ma déchéance au rôle de simple avatar explique-t-elle qu'il m'ait transmis ce récit ?  je vous avoue ne pas l'avoir lu jusqu'au bout, mais si c'est ce que les hommes aiment, pourquoi pas ??? il faut connaître le monde telle qu'il est pour parler et écrire avec justesse et justice.



"Depuis sa dernière soirée avec Paul, Valérie ne décolérait pas ... Ce petit con prétentieux l'avait tout simplement humiliée devant ses copains tout aussi pédants que lui ....
Ah mais pour sûr, elle le lui ferait payer, et plutôt cher !! C'est ainsi qu'elle eut l'idée de cette "soirée de réconciliation" ... dont il se souviendrait probablement jusqu' à la fin de ses jours ... Un dernière occasion pour lui de se sentir fort et puissant avant de subir la toute puissance et la férocité de son courroux , vengeance à laquelle elle ne se priverait d'ailleurs pas d'associer certaines de ses amies et plus particulièrement celles que Paul ne manquait pas une occasion de dénigrer " elle n'a pas inventé la poudre....", " tu as vu un peu sa tronche, elle doit payer pour
baiser celle là" etc ....
Le jour venu Paul fut convié pour 19h00 convaincu d'après les promesses de Valérie, qu'il allait passer une soirée super, conviction renforcée par la vue d'une Valérie "sexy en diable" vêtue d'une jupe courte et moulantes, bas noirs et escarpins et chemisier blanc, transparent largement ouvert sur une poitrine prometteuse !!

19h40, après quelques verres et câlins sur le divan du salon, Valérie lui proposa une petite surprise et l'invita à le suivre dans la chambre ce qu'il fit sans guère se faire prier !
Arrivés au pied du lit, Valérie entrepris de le déshabiller et l'incita à s'abandonner entièrement à elle afin qu'elle puisse lui prouver la force de sa volonté à faire oublier les différents survenus lors de la précédente soirée.
Une fois nu, Paul se laissa allonger sur le lit et ligoter mains et pieds aux quatre montants du lit plein d'espoir sur la suite que ne manquerait pas de lui réserver la soirée .... Sans la moindre idée de la cuisante réalité qui allait s'abattre sur lui !!

19h50, le carillon de la porte d'entrée annonce une arrivée apparemment imprévue et Valérie prie Paul de l'excuser le temps qu'elle aille se rendre compte de qui donc peut bien venir les déranger dans un moment pareil !
La deuxième partie de la soirée qui allait voir se dérouler inexorablement le rouleau compresseur de la vengeance imaginée par Valérie pouvait débuter !
Christine, Babette, Nat, Véronique et Cat, toutes pimpantes et curieuses de découvrir enfin ce que Valérie leur avait promis comme soirée spéciale, d'autant qu'elles avaient toutes dû se plier à un dress code pour le moins inhabituel - jupe courte et bas, ou collants fins mais surtout sans culottes - attendaient sur le pas de la porte que cette
dernière veuille bien s'ouvrir !

Après les rituelles bises et congratulations respectives d'usage, Valérie les introduisit dans le salon afin de leur expliquer le déroulement futur de la soirée !
Toutes les cinq, confortablement installées un verre à la main écoutèrent alors Valérie leur expliquer la présence de Paul, ligoté nu dans la chambre voisine, attendant le 1/4 retour de Valérie et sans savoir qu'il allait être livré à toutes les cinq, individuellement d'abord puis collectivement pour l'apothéose finale !

Après que Valérie eu expliqué à chacune et dans le détail les raisons de cette soirée ainsi que la manière dont Paul considérait chacune d'entre elles, elle leur proposa de se rendre dans la chambre afin que Paul découvre enfin le sort qui lui était réservé !
Emoustillées par l'alcool et les révélations de Valérie, toutes suivirent et découvrirent avec plaisir et excitations le corps nu de Paul dont les yeux trahissaient l'effroi autant que l'incrédulité : il venait de comprendre mais trop tard !
Les 6 filles entourèrent le lit et Valérie, souriante et triomphante, expliqua à Paul que chacune d'elles aurait droit à passer 15 minutes seule avec lui pour en user à leur guise et sans restrictions aucunes, autre que celle de ne pas le faire jouir !
Il devrait faire preuve de bonne volonté et se prêter de bonne grâce à la satisfaction inconditionnelle de toutes leurs exigences, sachant qu'elles allaient du léchage de pied à celui de l'anus en passant par un cunnilingus, faute de quoi sa situation pourrait bien s'en trouver aggravée sans commune mesure avec ce qu'elle était déjà actuellement !
Naturellement son sexe en érection et offert pouvait également subir tous les outrages et tourments que chacune des exécutrices souhaitait lui infliger !
Si tout se passait bien, il aurait droit en fin de soirée à une éjaculation collectivement provoquée par toutes en guise d'apothéoses : naturellement des photos seraient prises et soigneusement conservées en vue d'un usage adéquat et ultérieur !
Une fois terminée cette entrée en matière, les filles tirèrent au sort l'ordre de passage dans la chambre et la soirée put enfin commencer.
Pendant l'heure et demie qui s'en suivit, Paul subit une humiliation qu'il n'aurait jamais pu imaginer d'autant que chacune de ses tourmentrices représentait une partie plus ou moins importantes de ce qu'il détestait le plus dans la gent féminine !
Babette fut la première et probablement la plus terrible : D'emblée elle lui plaqua ses deux pieds sur le visage lui enjoignant l'ordre de les lécher, ce qu'il refusa de faire dans un premier temps ; fatale erreur !
Elle s'empara fermement de ses couilles et les pressa subitement pour déclencher en lui une douleur qui le fit revenir instantanément sur sa première affirmation.
Les pieds de Babette sentait fortement la sueur et avaient une odeur acre qui lui emplissait la bouche d'amertume : elle s'amusait beaucoup de la situation et, tout en lui maintenant les couilles d'une main et lui tripotant le gland de l'autre, elle entreprit d'enfoncer ses orteils dans la bouches de Paul en lui demandant de faire preuve de
plus de conviction.
La bouche déformée par le large pied de Babette et la langue écrasée par les orteils qui la fouillait, Paul pouvait contempler le visage hilare de Babette et l'entendre lui réciter par le menu la suite de ce qu'elle lui réservait pendant le quart d'heure qui lui était alloué !

Ainsi après l'interminable séance de léchage des pieds Babette vint se positionner au dessus de lui et retroussa sa jupe pour venir s'assoir confortablement sur son visage et se trémousser de l'anus au vagin.
Paul noyé par l'odeur peinait à respirer quand Babette se releva et le regarda avec un sourire mauvais : "j'ai toujours rêvé de faire ça .. "dit elle, "et c'est toi qui va me satisfaire !"
Epouvanté Paul vit Babette baisser son collant jusqu'à mi cuisse, écarter ses fesses de ses deux mains dégageant ainsi son anus énorme et brun et, toujours avec ce sourire mauvais aux lèvres lui dire "Sors ta langue et applique toi sinon je m'occuperais de tes couilles"
Paul s'exécuta et n'eut que le temps de voir le cul de Babette descendre sur lui avant de sentir l'anus écraser sa langue : suivant les injonctions de son bourreau; il la pénétra de sa langue et l'entendit couiner de plaisir alors qu'un gout affreux de merde envahit sa bouche le menant au bord de la nausée ...
Satisfaite de cette première fois, Babette se releva, fit demi tour et renouvela son ordre de sortir la langue avant de descendre y empaler son sexe ; cette fois ce fut le gout caractéristique des sécrétions vaginales qui envahirent la bouche et le nez de Paul pendant qu'à nouveau sa langue s'activait au rythme des va et viens du bassin de
Babette qui grognait et couinait de plaisir ...
La porte de la chambre s'entrouvrit pour laisser passer la tête de Cat qui signifiait la fin du quart d'heure et son tour à elle ....
Paul était épuisé et désespéré à l'idée de renouveler l'expérience une nouvelle fois : cependant, Cat étant plus douce et réservée il espérait que cela se passerait mieux cette fois-ci .... C'était sans compter sur la détermination des filles alliée à la perversion de Babette qui raconta dans le détail comment s'était passé son quart d'heure levant ainsi et en chacune d'elles toutes éventuelles inhibitions !!!
Près de deux heures plus tard, Paul était réduit à un état physique et mental en parfaite conformité avec les espérances de Valérie : il avait tout léché et sucé, son sexe était à vif, ses bourses prêtes à exploser, plus offert et vulnérable que jamais il n'attendait plus que le coup final ... qui ne tarda pas et fut asséné par Valérie en présence de toutes les autres !
Elle vint à son tour s'accroupir au dessus de son visage, et lui annonça son intention de lui uriner dans sa bouche : Paul n'avait plus la capacité d'offrir la moindre résistance et ouvrit grand la bouche lorsque Valérie le lui ordonna.
Le visage de cette dernière rayonna de plaisir en voyant sa victime s'exécuter sans broncher et, un large sourire aux lèvres elle descendit lentement au dessus du visage de Paul pour venir plaquer son vagin sur sa bouche ouverte : alors, lentement, elle libéra le flot d'urine qui inonda rapidement la bouche de Paul en même temps qu'elle
lui ordonna d'avaler et de la boire intégralement !
Les autres filles tout d'abord stupéfaites, clamèrent de joie et d'excitation tout en s'emparant du sexe de Paul pour le masturber énergiquement !

Il se vida de son sperme en même temps que Valérie de son urine dont il avala la dernière gorgée au même instant que se produisit l'éjaculation.
Cette réelle jouissance résultant de plus de deux heures d'humiliations totales et associée à celle là ultime de l'ingestion de l'urine de son exécutrice renforça au-delà de l'imaginable ce sentiment d'avoir été violé et humilié de manière irréversible par un groupe de filles qu'encore quelques heures plus tôt il ne considérait que comme des
pécores dans grand intérêt !
Valérie défit les liens de Paul, lui dit d'aller prendre une douche avant de les rejoindre dans la pièce principale ou il serait autorisé à se rhabiller.
La douche brûlante ne réussit pas à nettoyer Paul du sentiment de souillure qu'il ressentait et c'est propre et sec mais nu qu'il rejoint ses tortionnaires dans la pièce principale.
Il n'était plus en état d'opposer une quelconque résistance et même prêt à tout accepter encore pour pouvoir s'enfuir au plus vite.
Il dut se présenter devant chacune des filles à tour de rôle, nu les mains croisées dans le dos, pour recevoir une paire de gifles et se faire vigoureusement malaxer les testicules avant de s'agenouiller devant elles et leur baiser les pieds tout en les remerciant en leur demandant pardon !
Il fut enfin autorisé à se rhabiller et à s'en aller non sans s'être fait insidieusement rappelé au préalable que nombres de photos de la soirée avaient été prises et qu'il serait avisé de toujours se montrer attentionné et obéissant, quelque soit l'ordre donné, s'il ne voulait pas risquer une utilisation libre de ces photos !
Paul acquiesça sans broncher et sortit la tête basse sans se retourner.

Valérie le regarda partir avec un intense sentiment de vengeance assouvie ... pour cette fois car elle y avait pris gout et était bien décidé à ne pas en rester là !!!

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :