Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins

Les mots sont des valises prêtes à partir

Face à l'ombre déclinante dans le jardin, les dernières lueurs des roses et des herbes trop hautes me ramènent à la terre et au ciel. Les mots sont des valises prêtes à partir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

frédérick Sermages 20/08/2015 21:54

C'est pour cela qu'un livre est une porte au voyage. Les mots entassés dans les valises que l'on emporte, disent bien plus de choses qu'il n'y parrait. le nombre de combinaison donne le vertige qui du haut de son Boeing ou de sa fusée, il nous entraine comme cette écharpe blanche suivant ces aéronefs, le seul empreinte éphémère du temps.

Aline Tilleul 20/08/2015 22:07

la seule empreinte éphémère du temps !

Evy 20/08/2015 21:49

Jolie les mots prêt à partir bonne soirée bisous Evy

Aline Tilleul 20/08/2015 22:07

Merci, Evy ... oui, c'est beau, et vrai.